Les 10 mots similaires ou synonymes de geeraard

muziekkapel    0.877570

asellen    0.874873

wapenboek    0.869852

dienderen    0.869329

schijf    0.867331

hoogsophie    0.867246

schildhoofd    0.866228

aanleiding    0.866158

goderielidewij    0.865834

vrijkwartier    0.864994

Les 30 mots analogues ou les synonymes de geeraard

Article Example
Néron (bande dessinée) Ce qui rend la série Néron unique si on la compare avec d’autre bandes dessinées flamandes, voire belges, ce sont les différentes allusions qu’elle fait à ce qui constituait l’actualité au moment où elle paraissait dans la presse quotidienne. Ainsi, par exemple, dans l’album "De IJzeren Kolonel" (1956), deux faits d’actualité sont mêlés à l’intrigue : la crise de Suez et l’insurrection hongroise. Au début, la série était encore fortement imprégnée par le catholicisme et opposée aux communistes et aux socialistes, étant donnée la tendance du journal pour lequel Sleen, alors, travaillait. Ainsi, dans "Le Chapeau de Gérard le diable" ("De Hoed van Geeraard de Duivel", 1950), Camille Huysmans est représenté comme un diable qui se fait tondre la barbe. Plus tard, Sleen allait adopter, en tout cas faire montre, d’une position politique plus neutre. Régulièrement, Sleen fit également apparaître dans ses récits des hommes politiques connus, et aussi bien des hommes politiques belges – Camille Huysmans, Paul-Henri Spaak, Paul Vanden Boeynants, Willy De Clercq, Gaston Eyskens, Achille Van Acker, Jean-Luc Dehaene, Wilfried Martens, Herman De Croo, Herman Van Rompuy, Jean-Pierre Van Rossem, Jean Gol, Guy Verhofstadt... – que des personnalités de la politique internationale – Joseph Staline, Idi Amin Dada, Fidel Castro, Margaret Thatcher, Saddam Hussein, Boris Yeltsin, Hirohito, Khomeini, Mobutu, Gamal Abdel Nasser, Richard Nixon, Nikita Khrouchtchev, Bill Clinton, Élisabeth II, Harry Truman)... D’autres personnalités des médias, comme les Beatles, Pablo Escobar, Urbanus, Jean-Pierre Van Rossem, Paul Newman et Frank Zappa font de temps à autre leur apparition dans la série, jusqu’à Sleen lui-même, qui s’attribuait régulièrement un rôle de personnage secondaire dans ses propres récits. Chose très exceptionnelle, contrairement par exemple à "Bob et Bobette", autre bandes dessinée de presse flamande, lors de la parution en albums des histoires de Néron, toutes les plaisanteries se rapportant à l’actualité furent conservées telles quelles. Dans "Bob et Bobette", elles furent en grandes parties éliminées, par crainte qu’elles ne soient jugées désuètes. Pour cette raison, encore aujourd'hui, Néron offre un magnifique panorama de soixante ans d’histoire de la Belgique d’après-guerre.